Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Stephane Claude CUNY
  • : Tout jeune je dessinais et me destinais pour la profession de Tailleur pour homme... Alors pendant mon apprentissage au sein de cette institution professionnelle et dans le cadre des de la formation en arts plastiques, je devais transcrire le sujet offert, avec ma propre vision...
  • Contact

Profil

  • Stephane CUNY
  • TRENTE DEUX ANS DE CRÉATION PICTURALE Autodidacte, j'ai exposé pendant dix ans au Salon des Artistes indépendants, au Grand Palais des Champs-Elysées à Paris... Depuis le premier janvier 2007, ma peinture prend une nouvelle orientation...
  • TRENTE DEUX ANS DE CRÉATION PICTURALE Autodidacte, j'ai exposé pendant dix ans au Salon des Artistes indépendants, au Grand Palais des Champs-Elysées à Paris... Depuis le premier janvier 2007, ma peinture prend une nouvelle orientation...

Recherche

Archives

14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 06:40

Sophie Sirot, artiste peintre de la tendresse

Je connaissais ses œuvres grâce aux affiches qui décoraient les vitrines de Nantes, lors de ses expositions à la Galerie Nadine Moineau.

Au travers de sa peinture, j’ai toujours ressenti une immense tendresse.

Hier, pour la première fois, j’ai eu le plaisir de rencontrer cette femme, au cours d’un vernissage. Son œuvre rappelle une France insouciante et gaie, au bord de la mer, en période estivale. J’y ai vu de la tendresse, des couples se tenant la main ou la taille, qui s’enlacent, se frôlent. Des groupes d’amis ou de copains en bordée. Des copines admirant les marins qui reviennent de la pèche. D’autres, dans leurs robes qui ondulent, se mettent sur la pointe des pieds, pour observe les bateaux qui s’éloignent à l’horizon…

Le vent de Bretagne souffle sans cesse sur ses toiles, un tourbillon de gaieté, où explosent les couleurs. Il est l’élément de notre région, qui fait danser les jupes. Avec le vent, les drapeaux flottent, comme ces nappes fleuries qu’une jolie femme attache sur un fil, alors que des gallinacés gambadent sur l’herbe tendre.


Amateurs de peinture naïve, je vous recommande cette galerie virtuelle http://www.galerieparis.com
Partager cet article
Repost0

commentaires